Aller au contenu principal

Trouver le meilleur taux prend du temps. Il est donc recommandé d'utiliser un comparateur de rachat de crédit. Youdge vous explique son fonctionnement et comment en tirer profit pour choisir la solution la plus adaptée à votre situation.

Vous avez contracté plusieurs crédits ? Les mensualités représentent une somme trop importante ? Le rachat de crédit peut être une solution idéale pour payer moins cher chaque mois, voire éviter le surendettement.  Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est le rachat de crédit et comment utiliser un comparateur pour trouver l’offre de rachat de crédit qui répond le mieux à vos attentes. 

Le rachat de crédit : définition

Proposé par la plupart des banques et organismes de crédit, le rachat de crédit est une solution envisagée par de plus en plus de ménages.

Le rachat de crédit est un contrat de prêt qui permet de faire un regroupement de crédits en cours. Il peut s’agir de crédits immobiliers, prêts personnels, prêt affecté, ou encore d'un prêt à la consommation.

Il est également possible de faire un rachat de crédit pour un seul emprunt dont le taux serait trop élevé. Dans tous les cas, le but est d’avoir une seule mensualité, qui soit moins importante que toutes les mensualités en cours regroupées. Le rachat de crédit est proposé par les banques et les organismes de crédit. Certains en ont fait leur spécialité. Dans le cadre d’un rachat de crédit, l’emprunteur souscrit un nouveau contrat de prêt, qui remplacera tous les autres. 

La diminution des mensualités peut passer par :

  • le rallongement de la durée du prêt
  • la diminution du taux d’emprunt.

Les différents types de rachat de crédit

Il existe deux types de rachat de crédit :

  • Le rachat de crédit à la consommation. Dans ce type de rachat de crédit, l’emprunteur regroupe tous ses crédits à la consommation, mais peut également intégrer dans son nouveau prêt un découvert bancaire.

  • Le rachat de crédit hypothécaire, incluant un prêt immobilier. Ce rachat inclut au moins un prêt immobilier qui représente au moins 60% du montant total emprunté. Le bien immobilier sert ici de garantie pour les autres prêts.

Utiliser le comparateur de rachat de crédit

Comme nous l’avons vu, le rachat de crédit est proposé par de nombreux organismes de crédit et banques. Chacun d’entre eux applique des taux spécifiques, à des conditions particulières. 

Il est d’ailleurs difficile de trouver le rachat de crédit qui correspond à ce que l’emprunteur recherche. Trouver le meilleur taux demande du temps. Il est donc conseillé de passer par un comparateur de rachat de crédit qui donnera en quelques clics les organismes les plus avantageux. 

Comment fonctionne un comparateur de rachat de crédit ?

Les comparateurs de rachat de crédit sont proposés par de nombreux sites internet. Pour obtenir des offres de prêt, il suffit de remplir le formulaire en ligne, et d’y indiquer un certain nombre d'informations.  

Parmi elles, vous devrez saisir :

  • vos informations personnelles (identité, adresse…)
  • vos informations professionnelles (type de contrat de travail, ancienneté, salaire mensuel…)
  • vos prêts en cours à racheter, avec le montant des mensualités et la durée restante
  • vos autres sources de revenus
  • vos charges spécifiques (pension alimentaire, loyer…)

Une fois le formulaire validé, l’emprunteur est contacté sous 24h en moyenne. S’il est éligible, il reçoit alors des offres de prêt, en général à des taux plus avantageux. Si l’une des offres lui convient, il envoie ses pièces justificatives. Une fois la demande acceptée par l’organisme de crédit sélectionné, il reçoit le contrat de rachat de crédit, qu’il doit dater et signer. 

Attention, il bénéficie à ce moment là d’un délai de rétractation de 14 jours. Pendant cette période, l’organisme prêteur n’est pas tenu de procéder au rachat des crédits. S’il le fait et que l’emprunteur utilise son droit de rétractation, ce dernier devra restituer l’argent immédiatement. 

C’est également l’organisme financier qui s’occupe de rembourser les autres créanciers pour lesquels le rachat de crédit a été souscrit. 

Les lois encadrant le rachat de crédit

Le rachat de crédit entre dans le champ des crédits à la consommation. C’est donc la loi Lagarde de 2010, entrée en vigueur en 2011 qui en fixe le cadre légal.

Le rachat de crédit est donc soumis à des règles très strictes :

  • pour tout prêt inférieur à 3000 €, le prêt ne peut être supérieur à 3 ans. 
  • pour tout prêt supérieur à 3000 €, le prêt doit être remboursé en 5 ans maximum
  • le délai de rétractation est égal à 14 jours.

La loi Scrivener, elle, oblige le prêteur à donner un certain nombre d’informations à l’emprunteur :

  • le montant du prêt
  • le montant des mensualités
  • la durée du prêt
  • le Taeg
  • l’identité de l’emprunteur et du prêteur
  • l’objet du prêt (bien financé, rachat de crédit…)

Comment obtenir un rachat de crédit ?

Obtenir un rachat de crédit peut parfois être difficile. Pour mettre toutes ses chances de son côté, il est nécessaire que l’emprunteur présente un dossier solide.

Il est donc conseillé :

  • d’être salarié en CDI, hors période d’essai,
  • d’être indépendant depuis plus de 3 ans,
  • d’avoir des revenus 3 fois supérieurs au montant de la mensualité,
  • de ne pas être inscrit au FICP (Fichier des Incidents de remboursements des Crédits aux Particuliers) ou au FCC (Fichier Central des Chèques). 

Bien entendu, si l’emprunteur épargne, qu’il est propriétaire d’un bien immobilier et s’il a une bonne tenue de compte, l’obtention du prêt sera facilité.

Les éléments pris en compte pour une demande de rachat de crédit

Pour vérifier la solvabilité de l’emprunteur, l’organisme prêteur doit vérifier certaines informations, lui permettant de s’assurer du remboursement du prêt. Grâce à ces informations, le prêteur sera en mesure de vérifier que l’emprunteur ne dépasse pas 33% de taux d’endettement et qu’il a un reste à vivre suffisant. 

Le taux d’endettement

Pour qu’un crédit soit accordé, l’emprunteur ne doit pas dépasser 33% de taux d’endettement. Pour calculer ce taux, le prêteur prend l’ensemble des revenus de l’emprunteur (salaires, primes, revenus fonciers…) et des crédits. Ces derniers doivent représenter au maximum 1/3 des ressources. Parfois, certains organismes, selon la situation financière et personnelle de l’emprunteur, acceptent un taux d’endettement à 34 ou 35%. Cela reste toutefois rare. 

Le reste à vivre

Avant d’octroyer un prêt, la banque ou l’organisme de crédit va calculer le reste à vivre. Élément important dans l’acceptation du dossier, le reste à vivre dépend des revenus du foyer et de la composition de ce dernier. 

Il est destiné à payer toutes les dépenses courantes de la vie : nourriture, habillement, frais de santé, électricité, eau. Le prêteur va donc calculer la somme des ressources et en retirer le montant du prêt (et éventuellement le loyer). Le résultat est le reste à vivre. 

Même si le montant minimum n’a été établi par aucune autorité, les banques retiennent généralement ces éléments :

  • reste à vivre minimum pour 1 personne seule sans enfant : 400 €
  • reste à vivre pour un couple sans enfant : 700 € 
  • reste à vivre par enfant : 300 €
  • pour les personnes vivant en région parisienne, on ajoute 100 € par personne. 

Un couple avec 3 enfants, vivant en province devra donc avoir un reste à vivre de 1600 €. Ces deux éléments couplés permettent au prêteur de valider ou non la demande de rachat de crédit. A noter qu’en cas de rachat de crédit, le taux d’endettement diminue et le reste à vivre augmente. 

Le rachat de crédit : et ensuite ?

Une fois le rachat de crédit octroyé, l’établissement bancaire ou l’organisme de crédit met en place les mensualités de remboursement. L’emprunteur est donc tenu de rembourser tous les mois, à la date convenue, le prêt qu’il a contracté. Ces mensualités couvrent une partie du capital et les intérêts. En cas de difficultés financières, il est possible, pour l’emprunteur de faire une demande de report d’échéance. Celle-ci ne peut pas être supérieure à 3 mois et ne peut être accordée plus de 2 fois par an. 

A l’inverse, si l’emprunteur est en capacité de le faire, il peut procéder à un remboursement anticipé partiel ou total du crédit. Mais la plupart des organismes prêteurs appliquent, dans ce cas, des indemnités, qui varient en fonction du montant remboursé. 

Quel comparateur de rachat de crédit utiliser ?

Chez Youdge, nous négocions les meilleurs taux et conditions de crédit. En utilisant notre comparateur, vous êtes certains d’obtenir des offres de prêt à des taux avantageux. Nous travaillons avec plusieurs banques et organismes de crédit, ce qui nous permet de faire jouer la concurrence et d’obtenir des avantages non négligeables. 

Nos courtiers sont également là pour vous conseiller et vous accompagner tout au long de votre démarche. Nous vous indiquons si votre demande est recevable et, si c’est le cas, nous mettrons tout en œuvre pour diminuer vos mensualités et augmenter votre pouvoir d’achat. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions. 

Le comparateur de rachat de crédit est un outil qui vous permet de regrouper tous vos crédits en un seul. Ce rachat concerne aussi bien les crédits à la consommation, que les crédits immobiliers. En optant pour cette solution, vous êtes certains de diminuer vos mensualités et donc, d’augmenter votre pouvoir d’achat. Cette sol

Jeudi 06 juin 2024